Samedi 22 juillet

Bracieux - Chârost: 104 kms


Nous allons jeter un coups d'oeil sur nos montures, sans lesquelles nous ne serions rien ;o)
  Comme d'habitude nous nous réveillons vers 06h30 pour un départ de08h00. Traversée de la Sologne.
Le temps est beaucoup moins chaud. Le ciel est gris. Nous essuyons quelques gouttes de pluie. L'atmosphère reste lourde malgré tout.




 


                                    







Vers onze heures Louis a faim et nous pique-niquons près de la route, juste avant Selles-St Denis. Après avoir avalé le casse-croute (oeufs durs, miettes de thon à la mayonnaise, barres de céréales)  Louis "pète la forme".
   
 

 Nous traversons le Cher
 




 Le soleil se lève en deuxième partie d'après-midi, vers Diou. Nous ne trouvons pas de point d'eau, ni de commerce. La fatigue se fait sentir, mais nous sommes obligés de continuer.

 Il n'y a pas de camping à Chârost. Un panneau nous indique un gîte. Une dame, auprès de qui je me renseigne, m'indique l'emplacement du gîte. Sur place le propriétaire-agriculteur, très gentil, nous signale que son gîte est plein. Tant mieux car notre intention est de bivouaquer sous la tente, tel est notre philosophie pour ce périple. Je lui demande donc un bout de terrain pour la nuit. C'est à l'entrée de son exploitation que nous nous installons . L'herbe est douce et moelleuse. C'est notre premier camping "semi-sauvage". Semi-sauvage, car sur des terrains privés. Notre hôte nous rend visite et nous propose de venir remplir nos gourdes chez lui.
Après le dîner nous allons au village afin de laver notre vaisselle au lavoir.     


                                                           



                                                                        Après quelques achats au village je prépare le repas.
                                                          Riz au court-bouillon avec du fromage pré-rapé et compote de pomme.