La route avant Prades

Jeudi 27 juillet

Lamontgie (circoux) - Prades : 80 kms

 Visite matinale et sympathique de mon hôte menuisier.
 Nous quittons notre campement sous le soleil.
 La route descend encore.
 Nous avons hâte d'arriver à Brioude pour quitter la N102 et sa circulation. En ville nous faisons nos courses de la journée, puis nous quittons l'agitation urbaine sans regret.

 Après le village de Vieille-Brioude nous prenons la route des gorges de l'Allier . L'air est déjà plus frais, la route est facile et tranquille.

 A midi nous faisons notre halte déjeuner sur les bord de l'Allier à  La Voûte-Chilhac
Traversée de Langeac sans grand intérêt. Par la suite nous empruntons une toute petite route qui longe l'Allier.


                                                                                                                                                      Arrivée à Prades
                        
                                                    


 
                                         

 






 

 A Prades le ciel menace. Une dame,conseillère municipale, nous aborde pour nous signaler un avertissement de vigilance orange d'orage. Elle nous conseille de rester sur place. Nous prenons donc nos quartiers dans un camping privé "l'Escargot Bleu". Ce dernier jouxte le camping municipale provoquant quelques tentions entre les propriétaires.

  Je suis obligé d'intervenir auprès d'un resident pour lui demander de baisser sa "musique" (techno). Une colonie d'une trentaine de jeunes s'installe à proximité; je discute avec un des monos.

  L'orage gronde et la pluie tombe, nous sommes entourés d'éclairs. Nous prenons notre dîner, dehors, entre deux averses.
  Il pleuvra jusqu'à  minuit. Les jeunes de la colo se sont réfugiés dans les sanitaires à quelques dix mètres de notre tente et font la fête (cris de joie, musique, chants).
 Décidément je préfère le camping sauvage.