Dimanche 30 juillet 

Condres - Les Vans : 93.75 kms 


Un régal!!
 Après avoir avalé nos céréales et bu notre chocolat au lait nous avons la visite du papa de l'exploitant.
 Nous faisons nos adieux à la famille accueillante. Je prends des photos 1  2  3  et nous partons.
 Quelques minutes après notre départ ma chaîne saute. Je la remets en place et oublie mon écharpe sur la porte-bagages. Au bout de quelques kilomètres l'écharpe glisse et s'enroule autour du pignon. Je la dégage, mais mes passages de vitesse sont perturbés.
 Nous passons par le barrage de Naussac:  . Halte alimentaire à Langogne.
 Nous quittons la D966 pour la D292 beaucoup plus tranquille. Fortes dénivellations entre  Cellier-du-Luc et St Etienne-de-Lugdarès. Il fait toujours très chaud. Après St Etienne la route est très moche sur plusieurs kilomètres. Nous bifurquons ensuite sur une petite route nettement plus agréable et qui monte au col de Meyrand (1371m)
 

  
 
 



                                   
                        


 











                La récompense de nos efforts est là. La vue est magnifique.  Nous en profitons un bon moment.

 clique droit, "Plein écran"

 
Ensuite c'est "La"descente
 . Mais, nous avons quelques quatre ou cinq kilomètres de montée
 pour franchir un vallon avant d'entamer une descente continuelle.


 
En haut des Cévennes le paysage n'est pas arboré . La chaleur s'accentue au fur et à mesure de notre descente. Nous traversons des pinèdes à vive allure maintenant.


 Le camping sauvage est interdit dans toute la régions. Nous nous arrêtons finalement au camping deux étoiles de Les
Vans le plus cher (13 €), bruyant, pas très propre et moche.


         



 

Notre dernier dîner: Pâtes au bouillon, à la moutarde et aux miettes de thon à l'huile de tournesol