Mercredi 23 juillet

Plongée dans les nuages
première vue de l'Islande
Entre l'aéroport et le camping Alex
rencontre sympathique
Un couple d'Allemand qui m'a aidé à monter ma tente en plein vent

 Arrivée à Keflavik en début d'après-midi.

 J'ai réparti mes sacoches de vélo, ma tente, sac de couchage, tapis de sol et autres babioles dans deux grands sacs.
 Grosse frayeur à l'arrivée en Islande, ils ont mis une heure pour me livrer un des deux sacs. J'ai bien cru qu'il était perdu ou oublié à Paris.

Je n'ai pu remonter mon vélo dans l'aéroport car cela est interdit, je me suis fait donc acompagner par un policier jusqu'à l'extérieur.

 Le ciel est gris, il pleut de temps en temps.
 Il y a beaucoup de vent.

 Je quitte l'aéroport pour rejoindre le camping Alex à quatre kilomètres. Le vent souffle par bourrasque.

 Au camping les meilleurs places à l'abri du vent sont occupées et j'ai quelques difficultés à monter ma tente. Un couple d'Allemand viendra à mon aide; même à trois nous mettrons du temps pour stabiliser le tout. Par la suite je prendrai vite l'habitude de faire la manip tout seul.