Samedi 2 aout
Gué sud embranchement F26/F910 - Lac Gaesavötn - Dreki
24 km

Islande 320
Islande 322
Islande 323
Islande 325
Islande 326
Islande 327
Islande 328
Islande 329
Islande 330
Islande 331
Islande 332
Islande 333
Islande 334
Islande 335
Islande 346
Islande 350
Islande 351
Islande 356
Islande 357
Islande 359
Islande 363

 Levé pour 5 heures, nous franchissons le gué vers 6h30 sans difficulté.
 Le temps est magnifique. Le vent est présent.
 Je ne sais pas si c'est la fatigue, mais la route me semble très dure. Il y a beaucoup de cailloux et des passages sableux  qui obligent de mettre pied à terre.
 Les quelques gués à traverser sont faciles, un seul nécessitera un déchaussage.

 La fatigue etla lassitude s'installent. Je fais partà Holger de mon intention de m'arrêter au lac Gaesavötn.
D'une part je ne me sens pas prêt pour cette traversée du désert et d'autre part je préfère garder du temps devant moi pour la suite du voyage. Et puis pousser mon vélo dans du sable sur plusieurs dizaines de kilomètres ne me tente pas vraiment.
 A Gaesavötn, après le casse-croûte, Holger se prèpare pour son périple.

 Trois 4x4 arrivent. je leur fais part de mon désir d'atteindre Askja. Ils refusent tout net et vont déjeuner un peu plus loins. Je m'installe dans l'herbe en attendant une autre opportunité.
 Trente minutes plus tard deux des passagers viennent me voir pour me proposer de m'emmener. On met le vélo dans un des véhicules, guidon démonté, avec les sacoches.
 Le paysage est allucinant, grandiose, lunaire, rocailleux, sableux. Je ne regrette en rien ma décision.
 Nous faisont une halte au refuge d'urgence Kistufell. Le temps est splendide et je profite pleinement de cette traversée. Nous passons par de nombreux gués et de grandes étendues de sable sur lesquelles les jeunes conducteurs s'en donnent à coeur joie.
 Ils me déposent à Dreki et continuent leur route.
Mon vélo est couvert de sable et la peinture a souffert.