mardi 14 juin 2011
Autriche: Schwaz - Buch - Bruck - Schlitters - Hart - Zell am Ziller - Gerlos ( 1628 m) - Krimml - Wald i Pinzgau
81,46 km

092
vallée de la Ziller
093
vallée de la Ziller
094
vallée de la Ziller
096
vallée de la Ziller
097
vallée de la Ziller
099
vallée de la Ziller
100
vallée de la Ziller
101
vallée de la Ziller
102
vallée de la Ziller
103
Zell am Ziller
105
montée vers le col de Gerlos
106
montée vers le col de Gerlos
110
montée vers le col de Gerlos
112
montée vers le col de Gerlos
montée vers le col de Gerlos
116
montée vers le col de Gerlos
117
vue du col de Gerlos
118
vue du col de Gerlos
119
camping de Wald i Pinzgau

Réveil vers 5h. Excellente nuit. Il pleut. Tout est humide. Moral dans les chaussettes.

En partant je passe par la gare de Jenbach; pour quarante € je pourrais atteindre directement Villach.  J'en ai ma claque de ce temps pourri. Mais, sur le parking de la gare, je discute avec un groupe de joyeuses dames à vélo qui, dans un anglais approximatif, me promettent un temps ensoleillé pour la journée. Effectivement, la pluie cesse et le soleil perce.
Le moral remonte. Je me sens bien. A midi il fait (enfin) chaud. A la pause saucisson je déballe mes affaires et j'étale la tente pour faire sécher le tout sous les regards étonnés des vaches et des randonneurs de passage.

La vallée de la Ziller est belle et roulante.
A Zell am Ziller je bifurque vers le col de Gerlos (1628 m). La grimpette commençe à 9%. La route est belle. Je monte doucement (5,5 à 6 km/h) mais régulièrement.
La ville de Gerlos est très touristique avec de grands hôtels. J'y passe rapidement. La quittant sans regret je continue de monter vers le col.
Le paysage est magnifique. Un bivouac dans cette nature me tente beaucoup mais c'est un Parc Naturel avec son interdiction de camping. De plus un fil de fer court le long du bas-côté de la route.

Vue grandiose du col sur la vallée.
Je m'enivre de vitesse dans la descente.

Arrivé dans la vallée . J'avise un terrain géré par un hôtel: 10€, trop cher, je passe mon chemin.  je ne vois pas d'emplacement pour bivouaquer à l'écart. De guerre lasse je me rabats sur un petit camping en bord de route à...9,50€...hem...bon...ça fait toujours 50ctm d'économisé.
Une fois à poil dans la douche je m'aperçois que l'eau chaude est payante. J'ai la flemme de me rhabiller pour prendre de la monnaie et me douche donc à l'eau froide.