lundi 4 juillet 2011
Italie: Candoglia - Nibbio - Vogogna - Domodossola - Preglia - Varzo - Iselle Suisse: Gondo - Gabi
56,59 km

802
lundi: bonjour les camions
803
Domodossola
804
prise de forces avant la grimpette
805
la grimpette
807
vers le Simplon
808
vers le Simplon
809
vers le Simplon
810
vers le Simplon
811
Iselle: avant
812
Iselle: après
813
douanes italiennes
814
arrivedercci Italia
815
arrivedercci Italia
816
booonjouuuuur laaa Suiiiiisse
817
817
818
818
820
820
821
risque d'incendie, je cuisine sur le chemin pierreux

Faux départ à 7h :o(
Vrai départ à 8h :o)

On prend les mêmes qu'à Ljubljana et on recommence: une fois le vélo chargé jusqu'à la gueule je m'apercois que le pneu arrière est dégonflé.
Bon...pas grave, je remplace. Mais une fois le pneu gonflé à bloc il forme une petite bosse qui me secoue gentiment à chaque tour de roue. M'énerve. C'est un pneu à tringle souple et parfois cette dernière a du mal à entrer entièrement dans la jante.
A domodossola j'avise un marchand de vélo. Il ne parle ni français ni anglais. Je lui explique par gestes et onomatopés mon problème.
 En ajoutant un peu de graisse à l'intérieure de la jante afin que le pneu entre entièrement et après avoir insisté patiemment sur la partie bossue tout entre dans l'ordre. Le bel italien ne veut pas que je lui règle le dépannage, pour le coup je lui achète une chambre à air.

Je prends mon cappucino, fais quelques courses et m'arrête pour la pose déjeuner.

La montée commence. La route est très large ce qui donne la désagréable impression de faire du sur-place. Je surprends un cyclotouriste allemande entrains de se soulager; nous discutons un moment et puis chacun reprend sa route.
Il faut encore passer par des tunnels et croiser des camions. Il y en a qui klaxonnent avant de dépasser, certainement pour signaler leur présence. La plupart du temps cela me fait sursauter et provoquer un écart de trajectoire avec serrage de fesses.
Je suis à 1200m, j'avise une futaie à quelques encablures de la route.  Je passe par un petit chemin, traverse une rivière et tombe sur mon prochain bivouac.
Je fais ma cuisine sur le chemin pierreux à cause du risque d'incendie.

 Le ciel se couvre, il devrait pleuvoir ce soir.