mardi 28 juin 2011
Italie: Imer - Primolano - Tezze - Grigno - Ospedaleto - Levico Terme - Caldonazzo
86,46 km
Planche contact précédente (p) [1] 2 Planche contact suivante (n)

595
camping d'Imer
596
596
598
598
599
599
601
route de la vallée longeant la rivière Cismon
602
route de la vallée longeant la rivière Cismon
603
route de la vallée longeant la rivière Cismon
604
route de la vallée longeant la rivière Cismon
605
route de la vallée longeant la rivière Cismon
606
route de la vallée longeant la rivière Cismon
609
route de la vallée longeant la rivière Cismon
610
route de la vallée longeant la rivière Cismon
611
route de la vallée longeant la rivière Cismon
612
route de la vallée longeant la rivière Cismon
615
route de la vallée longeant la rivière Cismon
617
route de la vallée longeant la rivière Cismon
618
route de la vallée longeant la rivière Cismon
620
620
621
621
622
622
623
623
624
624
625
cantonniers très sympas
627
piste cyclable

Départ 7h15.

En partant d'Imer la route de la vallée est très belle, encaissée et truffée de tunnels dontle plus long mesure environ 1500m.
A partir de Lamon la route est à grande circulation. A Primolano la route est doublée d'une piste cyclable très agréable.

Il fait très chaud; un peu d'air tout de même évite l'étouffement.

Les jambes sont lourdes, les dénivelés de la veille se font sentir. Je ne sais pas si c'est la fatigue mais la piste cyclable est vraiment monotone. Je m'en extirpe pour faire quelques courses dans un village.

L'environnement est assez urbanisé. Pas commode de trouver un bivouac.
Des campings, il y en a au moins trois, tous plus chers et bruyants les uns que les autres.
Je m'échappe de la circulation par une petite route bordant des champs. Je m'approche d'une futaie bien à l'abris avec l'eau courante à proximité (la rivière Brenta). Je peux m'y baigner à poil, un mur de roseaux me cache de la piste cyclable pas mal fréquentée en cette heure de l'après-midi.
A peine sorti de l'eau je tombe sur un cavalier à qui je fais un petit signe gêné avant qu'il ne disparaisse au galop.