samedi 25 juin 2011
Italie: Ronchis - Latisana - Portogruaro - Oderzo - S.Polo Di Piave - Cimadolmo - Maserada Sul Piave - Villorba - Postioma - Barcon
140,81 km

468
route italienne
469
469
470
470
471
471
472
472
473
473
474
474
475
Oderzo
476
Oderzo
477
Oderzo
478
Oderzo
479
Oderzo
480
480
481
481
482
482
484
camping sauvage à Barcon
485
camping sauvage à Barcon
486
camping sauvage à Barcon
487
camping sauvage à Barcon
488
système D pour garder l'eau et le fromage au frais

Départ 7h15
Temps ensoleillé et chaud (29°).
Ce matin je mets plus de temps à la préparation car il me faut enlever la tente intérieure et virer une trentaine de limaces collées sur et sous le double toit.

La route est toujours très plate et j'avance vite. Un petit vent se lèvera en début d'après-midi et soufflera dans le sens contraire de ma proression.

Maintenant j'ai pris l'habitude, à l'instar de Richard, de m'arrêter dans un troquet pour déguster un café et plus précisément un capuccino en Italie.

Ici, en Italie, le sport national semble être le dépassement des voitures...spécialement sur les lignes continues.
La circulation est soutenue. Ce sont les camions qui sont les plus stressant. ILs sont présents même sur les routes secondaires.
On m'avait prévenu, les automobilistes italiens ont la  klaxonnite aiguë ! C'est même pô vrai ! Pas plus qu'ailleurs je n'ai eu à déplorer des comportements à risque ou agressifs.

Vers 16h j'en ai ma claque de pédaler. Je m'installe à l'écart dans les travées de champs de maïs.
C'était, en fait, un peu risqué.
En début de soirée, alors que je commençais à m'assoupir, le bruit d'un moteur en approche me fait sursauter et gicler hors de ma tente. Un agriculteur sur son énorme tracteur a, heureusement, choisi la travée opposée à la mienne. A la tombée de la nuit il est repassé par le même chemin et a disparu.
Avec le stess j'ai mis deux secondes pour m'endormir.