samedi 18 juin 2011
Italie: Tarvisio -Cave Del Predil - Passo Del Predil (1156m) Slovénie: Log Pod Mangartom - Bovec - Trenta - Vrsic (col à 1611m) - camping sauvage près de Kranjska Gora
72,27 km
Planche contact précédente (p) [1] 2 3 Planche contact suivante (n)

220
Tarvisio: caming sauvage
222
en route vers la Slovénie
225
en route vers la Slovénie
226
mines de zinc et de plomb de Predil
228
mines de zinc et de plomb de Predil
229
mines de zinc et de plomb de Predil
230
mines de zinc et de plomb de Predil
231
en route vers la Slovénie
232
en route vers la Slovénie
233
frontière iltalo-slovène
234
234
235
Slovénie
236
236
237
237
238
238
239
239
240
240
241
241
242
242
243
243
246
forteresse de Kluze
247
forteresse de Kluze
249
249
250
Bovec

Quelques gouttes de pluie sont tombées durant la nuit.

Réveillé à 5h, levé à 6h et départ à 7h15.
Le temps est incertain. Au départ nous avons droit à quelques claircies.

La route est très belle, verdoyante et boisée. Nous faisons une petite halte à Predil pour voir l'ancienne mine de zinc et plomb.

Nous arrivons, Richard et moi, en SLovénie par le col Predil (1156m). C'est le but de mon voyage et je suis bien heureux d'avoir à découvrir ce petit et joli pays.
La descente sur Bovec est très belle dans une nature et une ambiance particulière. Arrêt pour jeter un oeil à la forteresse de Kluze où des combats acharnés ont opposés les force autrichiennes et napoléoniennes.

A Bovec les conditions météo sont telles que  nous hésitons à prendre la route pour le col Vrsic. Attendre au camping du coin de meilleurs conditions ? Après tout rien n'est certain en terme de météo. Au diable les précautions, on fonce (sous une pluie aussi forte que soudaine) vers les 1611m de dénivelé du col de Vrsic. Nous devons faire pitié car un habitant nous offre sont garage pour nous mettre au sec durant une averse particulièrement violente. Un abri salvateur nous protégera pour notre collation de midi.
La route jusqu'à Trenta  est paisible, superbe, relativement plate et étroite. Le ciel reste gris et une légère brume flotte au dessus de la rivière Soca. Cette dernière est magnifique, d'un bleu-vert limpide.
A Pricerkvi l'affaire se corse. La couleur est annonçée d'emblée: 14% sur 9km.
Plus jeune, plus costaud et moins chargé Richard prend la poudre d'escampette  il attendra mon arrivée au col pendant près d'un heure. Ma vitesse en montée se situe entre  4,5 et 5 km/h...en deça tu tombes. Les deux derniers kilomètre seront les plus pénibles.

A 1611m il fait froid et humide. Nous nous réchauffons autour d'un bon thé bouillant dans la taverne du coin.

Superbe descente après le col dans une atmosphère humide, venteuse et grise. Visite d'une chapelle édifiée en mémoire de soldats russes morts lors d'une avalanche en 1916.

Deux kilomètres avant Kranjska Gora nous installons notre bivouac près de la rivière.
Richard plante sa tente et va faire sa toilette. Une bourrasque envoie la tente dans la rivière et tel un frêle esquif s'en va au fil de l'eau. Je lui courre après, saute dans l'eau tout chaussé et la chope au passage. Richard est mort de rire...