Dimanche 16 mai

Camaret - Beuzec-Cap-Sizun (Pors-Pirson)
104,78 km

Camaret. La tour Vauban
Camaret. La tour...
Camaret. ND de Rocamadour
Camaret. ND de R...
Camaret. ND de Rocamadour
Camaret. ND de R...
Camaret. ND de Rocamadour
Camaret. ND de R...
Le port de Camaret
Le port de Camaret
Cap de la Chèvre. Monuement dédié au personnel de l'Aéro Naval disparu
Cap de la Chèvre...
Cap de la Chèvre
Cap de la Chèvre
Cap de la Chèvre
Cap de la Chèvre
Morgat
Morgat
Morgat
Morgat
Morgat
Morgat
13
13
Encore une jolie petite chapelle et son calvaire
Encore une jolie...
Le trés touristique village de Locronan
Le trés touristi...
Le trés touristique village de Locronan
Le trés touristi...
Le trés touristique village de Locronan
Le trés touristi...
Le trés touristique village de Locronan
Le trés touristi...
Le trés touristique village de Locronan
Le trés touristi...
Le trés touristique village de Locronan
Le trés touristi...

Des crétins ont fait du potin vers 5h du mat dans le camping.
Je me lève à 6h30. Le soleil se fraie un passage parmi de gros nuages tandis que le vent toune à l'ouest.

Une petite visite de Camaret avant de partir. La tour Vauban et la belle et émouvante chapelle ND de Rocamadour (très vénérée par les marins, cette chapelle a sa légende : son clocher, décapité, selon la tradition, par un boulet lors de la bataille de Trez Rouz en 1694, n’a jamais été reconstruit en souvenir de ce grand jour car la légende raconte que “Notre Dame de Rocamadour renvoya le boulet sur le vaisseau coupable, qui coula" ).
Les restaurants préparent l'ouverturre, les employés ont l'air d'avoir la tête-dans-le-sac.

Je prends du pain à Morgat et des gâteaux (quatre-quarts aux pommes et une part de Far).

Il  y a une messe  en cours dans l'église de Crozon mais je ne peux abandonner mon vélo et son chargement.

Passage par le Cap-de-La-Chèvre, avec son monument représentant une aile d'avion plantée dans le sol, dédié au personnel navigant de l'Aéronautique navale, décédé ou disparu lors d'un service aérien dans l'Atlantique et les régions nordiques. La petite route pour accéder au cap est trés calme.

La route n'est pas toujours plate. La petite route qui part de la D887 en passant par St Nic est jolie, paisible et en grande partie en descente.
C'est la journée des rencontres,  je suis abordé par un sympathique cycliste alors que je fais le point  sur le bas-côté de la route. A Ploeven je m'arrête au niveau d'un cyclo-randonneur assis prés de la route, il vient de Béziers et il voyage avec un gros sac-à-dos et un vtt trés lambda.

Aprés Ploéven , en direction de Locronan, sur la D107 c'est une suite de grandes descentes suivies par des montées bien  scotchantes.
Je passe par Locronan car il semblerait que ce soit un trés joli village. Effectivement , avec ses grands parking à bus et voitures, ses boutiques à touristes et ces derniers qui déambulent par paquet dans les ruelles. Je fais un tour et pars heureux de retrouver ma solitude.

Pour arriver à Douarnenez il faut grimper une sacrée côte et par la suite jusqu'à Tréboule je monte et descends à qui mieurx mieux. A Douarnenez tous les campinngs son chers; le temps qui était couvert toute l'aprés-midi s'assombrit encore et il commence à pleuvoir. L'entrée dans la ville ne me plaît guère, d'une part je n'aime pas les villes et d'autre part j'en ai assez de jouer les montagnes russes. Je passe donc par le sud jusqu'à Tréboul et m'en vais sous la pluie en direction de Beuzec-Cap-Sizun. Sur place je trouve un camping tenu par des Gallois. J'ai tenté un camping sauvage mais paradoxalement je n'avais  pas assez d'eau pour assurer le repas du soir et le petit-déj.