mercredi 11 juillet
Turquie: Teke - Mollafeneri
39,15

BILD5525
BILD5525
BILD5527
BILD5527
BILD5528
BILD5528
BILD5529
BILD5529
BILD5530
BILD5530

Mon compagnon à poil est toujours là. Nous partageons une boite de haricots en guise de petit dèj. Il tente de me suivre sur la route puis abandonne. Adieu l’ami…

Il est 8h et il fait déjà chaud. Deux bonnes montées à 10% me coupent les jambes.

A Denyzly je prends une grosse couronne de pain aux sésames et m’installe à la terrasse d’un café, à l’ombre d’un majestueux platane.
Il est certain que je ne passe pas inaperçu. Un vieux turc qui me sert semble très intéressé par le prix de mon vélo. Lorsque je sors mon yaourt et mon pain il vient vers moi et m’installe un journal en guise de nappe, puis il m’apporte une tomate, de la fêta et des olives.

 La matinée n’est pas finie et je suis déjà fatigué.
J’avise la lisière d’un bois. Je m’enquiers auprès d’un paysan sur la possibilité d’y camper. Il me fait signe de suivre son tracteur jusqu’à une bifurcation puis il m’indique le chemin.

Il fait très chaud, même à l’ombre. Lorsque je sors les armatures de ma tente je ne peux pas les tenir en main, elles sont brulantes.