mercredi 27 juin
Turquie: Bandirma - Erdek
50.,78 km

BILD5147
BILD5147
BILD5148
BILD5148
BILD5149
BILD5149
BILD5150
BILD5150
BILD5151
BILD5151
BILD5152
BILD5152
BILD5153
BILD5153
BILD5154
BILD5154
BILD5155
BILD5155
BILD5156
BILD5156
BILD5157
BILD5157
BILD5158
BILD5158
BILD5159
BILD5159
BILD5160
BILD5160
BILD5161
BILD5161
BILD5162
BILD5162
BILD5163
BILD5163
BILD5164
BILD5164
BILD5165
BILD5165
BILD5166
BILD5166

il faut quitter le campement et monter les sacoches et les sacs sur la route, laquelle, si vous avez suivi, se trouve sur les hauteurs. Ensuite il faut pousser le vélo à vide.

 Le ciel est couvert et la route est en faux plat. Le vent se lève et souffle…de face.
Aujourd’hui mes jambes semble lourdes et le souffle court ; je pense payer les efforts d’hier. Finalement je n’irai pas jusqu’à Bandirma où je pensai arriver aujourd’hui pour me renseigner sur les départs des bateaux pour Istanbul.

Je bifurque vers la jolie presqu’île du sud de la mer de Marmara dont la ville principale est Ederk (2000 habitants l’hiver et 100000 l’été). Je bénéficie d’une longue descente jusqu’à toucher la mer.
Mon GPS indique une petite route longeant la mer et qui à l’avantage d’être plate, contrairement à la nationale qui s’amuse à monter et descendre.
Je pose mes affaires dans un camping paisible dont je serai le seul occupant. Ensuite je vais faire un tour dans la petite ville d’Ederk qui se situe à quelques quatre kilomètres. J’y déguste quelques pâtisseries dont mes premiers Baklavas…un délice ! je bois un café turque en compagnie du patron anglophone, puis après un tour en ville et quelques courses alimentaires je retourne au camping.