lundi 25 juin
Turquie:  Gölcük - Lapseki
77,79 km

BILD5108
BILD5108
BILD5109
BILD5109
BILD5110
BILD5110
BILD5112
BILD5112
BILD5113
BILD5113
BILD5114
BILD5114
BILD5115
BILD5115
BILD5116
BILD5116
BILD5117
BILD5117
BILD5118
BILD5118
BILD5119
BILD5119
BILD5120
BILD5120
BILD5121
BILD5121
BILD5122
BILD5122
BILD5123
BILD5123
BILD5124
BILD5124
BILD5125
BILD5125
BILD5126
BILD5126
BILD5127
BILD5127
BILD5128
BILD5128
BILD5129
BILD5129
BILD5130
BILD5130

Le temps est toujours magnifique.

Aujourd’hui je vais voir pour la première fois la mer de Marmara (ex Bras Saint George) en descendant sur Sarköy.
Sur une dizaine de km après Sarköy la route est certes très belle, mais exigeante. Ensuite je roulerai sur une quatre voies sans intérêt.

Je prends le bac à Gelibolu pour traverser le détroit des Dardanelles. J’aurais pu aller plus sud pour traverser à l’endroit le plus étroit et atterrir à Canakkale mais ce passage est trop touristique avec la foule que cela suppose ; de plus un couple d’allemand, rencontré au camping d’Edirne, m’avait conseillé de passer par Gelibolu.
J’atterris du côté asiatique à Lapseki. Il fait trop chaud pour continuer.
Mon GPS indique un motel avec terrain de camping.
Il semble abandonné. Je fais le tour du bâtiment et tombe sur un vieux monsieur assis dans sa cuisine. Il est surpris et dans son regard il y a une pointe d’amertume et de tristesse. J’installe ma tente sur un terrain vague derrière le motel puis vais piquer une tête dans la mer.
Il n’y a plus de touristes m’explique le vieux monsieur avec quelques mots de français. Pourtant tout semble prêt pour les accueillir. Il laissera les guirlandes clignotantes allumées toute la nuit.